Yune des deûz langues de la Bertègn

 

La langue galèze ou galo, ét la langue romane de la Haote-Bertègn. Ol ét caozée en Ile-e-Vilaine, den le Morbihan de soulaire e den les Côtes-d’Ahaot de soulaire, e en Louere-Atlantiqe. Ao jou d’anet, le galo abite le breton, la langue de Basse Bretagne, long une zone qi vaet de Plouha diq’ao Payiz de Ruis. Depés la Mouéyen-Âje, nen treut les deûz langues su le térouer de la Bertègn istoriqe, o une line de partaije q’a chanjë un petit o le temp. Es pourqhi qe nen treut core des endrets eyou nen caoze berton en Haote Bertègn. Paul Féval sourlinët déja en 1876, den son livr Château pauvre, le tenzou qe sont les « deûz dorures pouint afeurabl »-la pour un térouer.

« les deûz langues du payiz-ci, Le berton et le galo, sont deûz dorures pouint afeurabl » Paul Féval

 

Parai come le normand, l’anjevin ou le paitevin, le galo est une langue d’oïl remu d’un latin populaire qui s’ebluce sur une langue d’orine gaolouéze (celte). Les arqeyologues et les filologues dizent yeuz qe le gaolouéz se caozit diq’ao VIe siècl de notr temp, le galo lu, prend petit a petit la pllace du gaolouéz, peut y êtr terouer a l’entour les XIIe-XIIIe siècl. De méme, nen en treut des traces ecrites come den le Livre des manières d’Etienne de Fougères (1178), qhi të evéqe de Rene, o des mots et des tournures de gramaire galèzes. La qhulture galèze ét pus fort caozée q’ecrite, et la peut s’esplliqer par des caozes istoriqes ou ben sociolojiqes, la galo a mézë a une ecriture unifiante l’ABCD (enjinée par Régis Auffray, André Bienvenu, André Le Coq, e Patrick Deriano).

 

Le galo anet

 

Un afeuraije du nombr de caozous de galo ao jou d’anet done un 200 000 de monde, un nombre perchain du ciun des caozous de berton. Des somes qi font qe les « deûz dorures »-la de la Bertègn sont regardées par l’UNESCO come des langues « hardiment en danjer d’eteinte ».

Anet la survie du galo passe ensourtetout par des fezeries de banie (ecrite e caozée) e de pâsserie (ensegnement, art e espectacl), e core par la fezerie de nouviaos mots, pour pouair caozer de tout en galo. Ilë e mézë, ét de méme qe l’Instutut du Galo (chomë en 2017 de la voulance des ajissous des souètes galèzes e du Consail Rejional) ouvraije lu assourfin qe le galo retreuje sa pllace den l’espace publliqe e qe le monde de la Bertègn istoriqe, les jeunes et les anciens, peujent reprendr a lou tout par yeuz yune des deûz langues d’orine du térouer de la Bertègn qi fait du lian.